AMOUR => Je savais que l’amour d’une mère à son enfant était indescriptible mais je ne pensais pas à ce point.

Amour mere fils -une fille 3point0

 Chaque jour, je me réjouis d’être mère. Il y a bien évidement des hauts et des bas, car la fatigue y est pour beaucoup et qu’il est difficile de comprendre les pleurs d’un nourrisson mais l’amour est toujours là. C’est un amour qui grandit de jour en jour, impossible pour moi de passer une journée sans dire à Raffaël que je l’aime et que je ferai mon possible pour le protéger et le rendre heureux. Certains moments sont juste magique : voir mon fils me regarder avec des yeux qui en disent long me fait craquer au plus haut point et lorsqu’il s’endort sur moi enfouit dans mon cou le mot « aimer » prend tout son sens. J’ai un besoin viscérale de l’avoir dans mes bras, de le sentir et le papouiller. Je sais que je serai une mère poule et je sais aussi que ce n’est pas une tare, il suffit simplement de trouver le juste milieu pour vivre harmonieusement. Je me surprends à réagir comme un animal, c’est-à-dire que je pourrais attaquer si quiconque s’en prend à mon petit.

Maintenant, ma priorité est que mon fils ait tout le nécessaire pour être heureux, même si cela passe par des petites concessions pour nous ses parents. Bizarrement, lorsque je vais faire du shopping, je reviens la plupart du temps avec des choses pour Raffaël et rien pour moi. Et cela me fait encore plus plaisir de lui trouver des fringues simpas et de bien l’habiller. Mais bon si le fils est bien habillé et la mère un peu moins, ça va faire louche :-/ donc une de mes prochaines missions, c’est de M’acheter des jeans, rien que pour moi.

Pour le moment je ne m’imagine pas avoir un second bébé, car je souhaite profiter pleinement de mon fils, le voir grandir et évoluer sans me dire que je loupe des choses car pris dans le quotidien avec 2 enfants. Et comment donner autant d’amour à 2 aussi petites personnes, même si je suis persuadée que l’amour se multiplie et ne se divise pas.

Mon amour pour mon fils ne peut s’expliquer mais il faut le vivre pour le comprendre. Cet amour né dès le premier crie de bébé et s’intensifie jour après jour. Je souhaite à tout le monde d’avoir la chance de connaître cet amour que l’on peut éprouver pour son enfant.

♥ ♥ ♥ AMOUR ♥ ♥ ♥

4 Comments on Un amour inconditionnel et éternel ♥♥♥

  1. J’ai adoré ton article. Il m’a même fait verser une petite larme 🙂
    Je ne connaît pas encore ce sentiment j’attend mon loulou qui est prévu pour décembre. En tout cas c’est très beau ce que tu a écrit.
    A bientôt bisous

  2. Je reviens 3 mois et quelques jours plus tard… J’était passé 5 jours avant notre terme, te donner mon point de vue et mes craintes sur cette nouvelle vie à trois… Ce soir j’ai un peu de temps… Chose rare le temps pour soir… 😉
    J’avais envie de te donner mon avis sur chacun des articles paru dernièrement, j’ai du temps mais pas trop quand même ;)…
    Trois mois plus tard, je peux dire que le cap est franchis, nous sommes une famille. Plus un couple, pas un couple avec enfant. Non une famille. Ça change tout, toute notre vie a changé, et quel changement litle A, Arthur de son prénom, a déboulé pile le jour de son terme, ( après un accouchement parfait à mon sens), pour remplir notre vie d’un bonheur indescriptible, un petit être plein d’amour, un amour inqualifiable qui grandis de jour en jour, toujours plus fort…
    Arthur est une partie de moi, son dressing se remplis aussi vite que le mien de vide… À force de faire du shopping pour lui quand je pars avec en tête de me trouver un jean… Il paraît que c’est normal :)!
    Si je reviens un peu en arrière, j’ai plus ou moins bien vécu le retour à la maison, un méchant baby blues m’a épuisée et rendu impatiente… Un rien m’agacé, en plein travaux dans notre maison, j’ai finis par m’effondrer un matin devant ma machine à laver…et j’ai ouvert les vannes des pleurs… Trop de bruit, Arthur ne dormait pas, trop énerver par le bruit, moi non plus trop énerver que mon fils énerver ne dorme pas, un cercle vicieux… La solution, deux jours chez mes parents pendant que le papa bouclait le gros œuvre du chantier! J’ai pu chouchouter mon tout petit et ma maman a pu chouchouter sa toute petite plus si petite! J’aurai du commenter sous chaque article parce que là du coup je me perds…
    Arthur a eu 3 mois hier, 7 kilos, 67cm, dire qu’il y a 3 mois il faisait 2kg7 et 49 cm… Il grandit trop vite, mange bien 4 à 5 biberons de 200ml par jour ( tous bu en entier), fait ces nuits depuis ces 6 semaines ( dieu merci, ma santé mentale en dépendait!), il sourit et parle beaucoup ( enfin gazouille/crie/ tente de communiquer, mais je pense que dans un mois il pourra me réciter un poème ). Lundi on début la nourrice, un nouveau cap, je la jalouse un peu, elle va s’occuper de mon bébé et va le voir toute la journée… Pour le deuxième je prends un congés parental… Enfin il n’est pas pour tout de suite le deuxième… Quoi que…
    J’essayerais de passer commenter plus souvent, ça fera moins pavé, et surtout ça sera plus compréhensible!

    A bientôt!
    H&A

  3. C’est un sentiment que seules les personnes ayant des enfants peuvent comprendre. Avant d’en avoir, on se l’imagine, mais on n’a pas réellement conscience de sa force. <3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.