Chaque enfant est différent, le mien est hypersensible.

Blog maman - enfant hypersensible

 

Hypersensible, certains diront que ce sont des enfants qui font des caprices, d’autres penseront que nous lui cédons tout et que c’est le petit roi à la maison et enfin une minime partie comprendra que mon loulou est hypersensible.

Qu’est-ce qu’un enfant hypersensible?

Un enfant hypersensible est une enfant qui ressent les émotions plus fortement, c’est un enfant qui a des émotions plus fortes que ceux de son âge. Les hypersensibles sont aussi des enfants qui ont des besoins intenses : ils ont besoin d’être rassurés, ils ont besoins d’être écoutés et surtout d’être compris. Un porte qui claque trop fort et votre Loulou est dans vos pâtes. Vous déclenchez des crises lorsque vous lui dites non et qu’il avait décrété que c’était comme ça et pas autrement. Ce sont des enfants qui ressentent parfaitement les émotions des autres et qui sont relativement empathiques. Un enfant hypersensible a des réactions excessives et disproportionnées face à certaines situations de la vie quotidienne.

Il est bon de savoir qu’il existe différente forme d’hypersensibilité chez les enfants :

  • Les hypersensibles anxieux.
  • Les hypersensibles en retrait.
  • Les hypersensibles expressifs : ils vont crier fort, pleurer forts et auront des émotions démesurées.
  • Les hypersensibles réactifs (agités, impulsifs).
  • Les hypersensibles sensitifs (susceptibles…).

Bref, vous l’aurez compris, il n’y a pas qu’une forme d’enfant hypersensible mais bien plusieurs.

Il est donc bon de s’adapter à chaque enfant pour lui apporter les besoins nécessaires afin de l’aider à se canaliser et à progresser. Cependant, il est bon de ne pas mettre des étiquettes sur tous les enfants ayant un peu d’émotions. Chaque enfant vis avec ses émotions, il est donc bon de savoir les écouter et de les comprendre pour les accompagner vers une autonomie.

Hypersensible, est-ce de ma faute ?

Je me suis longtemps posée la question. On m’a longtemps (et même encore) dit que c’est moi-même qui engendrais le comportement de mon fils. Soit disant je l’avais trop dans les bras lorsqu’il était bébé, mais on en parle des bébés portés à longueur de journées et qui vivent très bien les séparations. On en parle des bébés qui dorment dans le lit de leur parent dès les premiers jours et qui supporte également très bien la séparation.

C’était donc de MA faute, si mon enfant avait besoin de moi. C’étais de ma faute s’il me faisait ou me fait encore des caprices car je lui cède tout (alors que c’est complètement faux). Tout était donc de MA faute….

Bref, vous l’aurez compris, j’ai l’impression qu’on ne me comprend pas et que l’on me juge sur la façon dont j’ai élevé mon fils.

Mon hypersensible…

LittleR a été un enfant qui dormait que très peu. Pour faire court, jusqu’à ses 8 mois, il ne dormais que que 15min toutes les heures et demies. Autant vous dire que la période nourrisson a été très difficile. Puis c’est un enfant qui a été malade et hospitalisé assez souvent, donc il avait un besoin constant d’être rassuré. Seul les bras pouvaient le calmer et lui faire comprendre qu’on le protégeait malgré tout.

Maintenant à 2 ans, Little R est un enfant qui a besoin que l’on s’occupe de lui. Qui crie lorsqu’il n’est pas content, qui crie lorsqu’il n’arrive pas à faire quelque chose, qui crie beaucoup car il est frustré de ne pas arriver à ses fins. C’est donc un enfant qui fait savoir qu’il n’est pas d’accord avec nous et sa seul manière d’y arriver et de crier.

LittleR peut passer du rire aux larmes en une fraction de seconde. Ne pas nous avoir dans son champ de vision, le fait paniquer et hop, il se met à hurler. Je peux vous dire qu’après, il est très vigilent de ne pas nous perdre du regard. Pareil lorsqu’il est chez ma mère. De temps en temps, elle l’amène à la crèche : une fois elle l’a fait garder par une collègue alors qu’il jouait et qu’elle devait remplir des papiers. Cela a déclenché une grosse crise de larmes de 10 min, avec beaucoup de mal à le calmer. Maintenant, impossible pour elle d’aller tranquillement aux toilettes, il a peur qu’elle ne parte.

Un trait aussi des enfants hypersensibles est qu’ils ont du mal à s’endormir seul et qui ont des nuits relativement agitées. Je ne peux que confirmer cela, ici le sommeil n’est pas une partie de plaisir. J’ai l’impression que la nuit il extériorise toutes les émotions d’une journée. Les nuits sont donc assez agitées.

Mais les enfants hypersensibles sont des enfants qui sont curieux, qui apprennent très vite, qui sont avides de connaissance et qui aime en savoir toujours plus.

Bref, mon loulou fait, je pense, partie de ses enfants hypersensibles qui ont des besoins intenses. Comme tout enfant, il fait des caprices (je le sais) et je commence à pouvoir gérer plus facilement les 2.  A nous, maintenant de l’accompagner pour qu’il puisse gérer le plus simplement ses émotions.

Avez-vous connu cela avec vos enfants ? Comment avez-vous fait pour l’accompagner ? Avez-vous été voir des pédo-psy ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.