Maman est dyslexique et alors ?

dyslexie

Et oui, les apparences sont parfois trompeuses. Je suis bien diplômée d’un Bac+5, suis Community Manager et je suis dyslexique….

Ma dyslexie a été découvert alors que j’entrais en CM1 (autant vous dire quelle a été prise bien tard). Les profs n’étant pas formés pour diagnostiquer ces troubles, ils ont mis du temps à voire que mon cerveau ne tournait pas rond… Lors de mon passage en CM1 et de la remise du carnet, la maîtresse a émis que j’avais un problème d’apprentissage mais surtout un problème d’orthographe/grammaire et conjugaison. Ma mère m’a donc amené chez une orthophoniste et là le verdict est tombé, j’étais dyslexique dysorthographique.

J’ai donc été suivi pendant plus de 5 ans à raison de 2 séances par semaines pour arrivée à réduire au maximum mon handicape.

Les dyslexies et dysorthographies sont un ensemble de troubles durables d’apprentissage de la lecture et de l’orthographe malgré une intelligence normale, une bonne acuité visuelle et auditive, l’absence de troubles psychologiques, psychiatriques ou neurologiques avérés, chez un enfant évoluant dans un milieu socio-culturel normalement stimulant et suivant une scolarisation normale et régulière.

Pour ma part, j’ai compris très vite que j’étais différente lors de mon entrée en 6ème. Pour réussir, j’ai du fournir beaucoup plus de travail. Je passais des heures et des heures à réviser, à trouver des techniques d’apprentissage pour aller plus vite. J’ai toujours fait mes devoirs dans le calme le plus complet et sur mon bureau, alors que mes copines écoutaient la musique à fond pour faire les leur.

En cours, j’étais capable de suivre qu’une heure de cours avant de me me perdre dans mes pensées ou simplement être distraite par ce qui se passe à l’extérieur. Sur tous mes bulletins depuis le CP, il y est indiqué “BAVARDE”… Mais bavarder me permettais de me distraire pour évacuer le trop plein d’informations qu’on essayer de faire rentrer dans mon petit cerveau.

Au collège et lycée, j’avais honte de ça et j’avais supplié ma mère de ne rien dire, car j’avais simplement peur du regard des autres. Mais bon, ma mère le disais toujours à la prof de français (histoire qu’ils comprennent pourquoi j’avais du mal avec les règles et les accords). La 6ème a été le début de l’enfer pour moi. Je suis tombée sur une prof qui me prennait plus pour une débile et qui ne cherchait en rien à m’aider. Elle m’avait pris en grippe et faisait son nécessaire pour bien m’humilier face à la classe.

“Tu n’arriveras à rien dans la vie” “De toute façon, si tu continues comme ça, tu iras en voix de garage” Elle me tirait les cheveux lorsque je faisais une erreur ou me mettais des petites tapes derrière la tête.

Plusieurs fois je suis rentrée en pleurs car elle avait été odieuse avec moi.

En 3ème, je suis tombée sur une prof qui comprenait ENFIN mon handicape et à tout fait pour m’encourager. Elle m’avait mis en place un barème rien que pour moi afin de me valoriser et les progrès ont enfin pu commencer.

A mon entrée en seconde, j’ai également pris un bon coup de massue. La masse de travail était vraiment importante je me souviens avoir passer des week-ends entier enfermée dans ma chambre à réviser et réviser…. Mais cette fois ci, je n’avais rien dit et personne n’a rien su. Une copine avait pris pour habitude de m’indiquer mes fautes d’orthographe sans me les corriger, je faisais donc encore des progrès car à force de me répéter les choses, elles finissaient pas rentrer dans mon cerveau.

J’ai certes pris mon temps, j’ai redoublé 2 fois mais j’ai enfin décroché mon BAC. Après mes études supérieures se sont déroulées à merveille, jusqu’à mon master 2. Pour le valider il me fallait 750 au TOEIC. Oui, je vous vois déjà le TOEIC, c’est de l’anglais….

Il est important de souligner que je suis nulle en anglais alors que j’adore cette langue, mais je ne comprends pas et surtout je n’entend pas tous les sons. J’ai mis beaucoup de temps à m’en rendre compte. J’ai donc fait des recherches et suis tombée sur le fait que : l’apprentissage de l’anglais ne peut se faire, pour un enfant dyslexique qu’à partir du moment où son français est bien corrigé. Et surtout avec des techniques d’apprentissage adaptées ET non à l’arrache comme le fait les profs de l’éducation nationale.

J’ai donc pour la première fois fait valoir ma dyslexie afin d’obtenir quelque chose. Je trouvais ça injuste de ne pas avoir mon diplôme uniquement parce que je n’arrivais pas à obtenir cette fameuse note au TOEIC alors que j’avais plus de 13 de moyenne sur 2 ans.

Et en mars 2015, j’ai eu mon sésame mon MASTER. J’ai certes pris mon temps mais j’ai réussi, oui je peux enfin montrer à tous ceux qui m’ont mis des bâtons dans les roues que les enfants dyslexiques peuvent réussir dans la vie. Bien entouré, un enfant peut faire des miracles et réussir….

Pour toutes les mamans ayant un enfant dyslexique, je sais qu’il y a des degrès de dyslexie mais encouragez toujours votre enfant. Ne baissez pas les bras face au corps enseignant, vous seul savez de quoi votre enfant est capable. Essayez de trouver des solutions pour faciliter son quotidien.

Sachez aussi qu’une personne dyslexique a beaucoup de mal à s’organiser et organiser ses pensées, essayez de mettre une structure en place afin de lui faciliter la vie. C’est bien une des choses qui est présent dans ma vie au quotidien, je ne sais pas m’organiser et prioriser les choses. Je fonce et oups c’est le bazar…..

Si vous souhaitez discuter de ce sujet laissez moi un commentaire, je me ferais un vrai plaisir d’y répondre.

Newer comments ▸

32 Comments on Je suis dyslexique et alors ???

  1. Bonjour,
    Moi aussi je suis dyslexique légère, majoritairement dysorthographique, repérée assez tôt (CE2).
    Je me reconnais dans ton témoignage. Paradoxalement, l’anglais ne m’a pas poser trop de problème, surtout à l’oral. par contre, ayant de très mauvaise connaissance en français, je n’ai jamais réussi à apprendre une autre langue étrangère …
    J’ai fait un peu orthophoniste, mais j’ai surtout beaucoup appris à compenser par moi-même.
    Le comportement de ta prof de français en 6ème est par contre honteux!

    Ma hantise, c’est plus reconnaître la dyslexie chez mes enfants puisqu’il semblerait que ce soit héréditaire, afin de la prendre en charge tôt 😉

    • Merci beaucoup pour ton témoignage…

      J’ai également peur pour mon fils, peur qu’il subisse et se renferme sur lui-même… Bon ce qui est sur, c’est que je serais vraiment attentive lors de son entrée en CP (bon j’ai le temps, il fète ses 1 an dans 6 jours LOL).

      Dis toi que tu connais les symptomes donc tu pourras plus facilement te rendre compte que quelque chose ne va pas….

      A bientôt

        • Merci beaucoup pour ton message…. C’est vrai que l’on s’inquiète peut-être un peu vite mais bon, on est des mamans c’est tout et surtout c’est notre rôle. Franchement je pense que je ferais vraiment attention et surtout j’espère que j’aurais un travail qui me permettra d’être là pour l’heure des devoirs. Mais bon on va croiser les doigts pour que tout aille bien et surtout, on a encore le temps…. Pour le moment on fête juste ses 1 ans 🙂

          A bientôt

  2. Bonjour, je suis dans la même situation,
    Je suis en Master design d’objets et pour valider mon Master dans 2ans je dois aussi obtenir 750 au Toiec.
    Je suis en grande difficultée et j’aimerais savoir comment tu as fait pour obtenir tes 750 point.

    Merci ton histoire me donne de l’espoir car je n’y retrouve presque mots pour mots

    • Bonjour Laetitia,

      Tout d’abords FELICITATIONS, nous avons déjoué les profs qui ne croyaient pas en nous !!!! Alors sache que je n’ai pas eu mes 750 points, j’ai monté un dossier comme quoi un enfant dyslexique a des problèmes avec l’apprentissage de l’anglais et qu’il m’étais impossible d’atteindre leur score de 750 (à moins de partir vivre là bas).
      Alors, j’avais trouvé des articles et des documents de médecins qui expliquaient pourquoi nous n’arrivons pas à apprendre l’anglais. Ensuite, j’ai recontacté mon orthophoniste pour qu’elle me fasse des certificats (comme quoi je suis VRAIMENT dyslexique) et également un certificat de mon médecin. Ensuite, j’ai tout apporter à mon école et je suis passé en commission.

      Je pense qu’il n’y a pas de date précise pour être diagnostiquée car le problème est le même, tu es dyslexique tu es dyslexique. Tu as plus de pouvoir pour appuyer ton dossier au niveau de la direction et de la commission de ton école. Es-tu suivi par une orthophoniste ? Fais toi faire un certificat par ton médecin (c’est vraiment ce qui a été déclencheur pour mon dossier).

      Si tu as d’autres questions, c’est avec plaisir que j’y répondrais.

      Bonne soirée,
      Jessica

      • Bonjour Jessica,

        cela fait des mois que je suis à la recherche d’une personne dyslexique (comme moi!) qui aurait réussi à avoir son master sans le Toeic. et je t’ai enfin trouvé !!! j’ai pleins de questions à te poser…

        Il me reste jusqu’en novembre de cette année pour avoir le Toeic autrement mon master sera annulée, malgré que j’ai 15,5/20 de moyenne générale…J’ai économisé pendant 2 ans pour me payer un stage intensif d’anglais en Irlande pendant 5 semaines, à mon retour j’ai repassé le Toeic pour la 4ème fois et même si j’ai progressé il me reste encore 150 points à avoir pour le Toeic…trop désespéré ! cela fait également quelque mois qu’en parallèle je tente qu’on m’annule cet examen. Mon école est d’accord mais les vrais désisionaires sont le rectorat et la mdph, la mdph m’a refusé pour des “questions administratives” et le rectorat de son côté aucune nouvelle…

        Chaque jour c’est la boule au ventre que je me réveille de me dire que peut-être jamais je n’aurais mon master, après 2 ans d’intenses efforts pour arriver la première de ma classe, finalement c’est ma dyslexie qui me rattrape…je n’ai pas envie que tous mes efforts soient anéantis ! HELP ME !

  3. Bonjour
    Moi c’est mon fils de 20 ans qui a suivi ce parcours du combattant que tu décris. On l’a toujours BEAUCOUP soutenu, et s’il est aujourd’hui dans une école d’ingénieur avec préparation intégrée, c’est grâce à une volonté de fer et contrairement à toi, avec l’aide d’une reconnaissance “légale” de son handicap ( tiers temps pour les examens demandé et accordé chaque année par la maison des handicapés…)
    Il doit aujourd’hui passer le TOIEC, avec un minimum de 900! pour intégrer la filière qu’il souhaite en quatrième année. Ça lui semble au dessus de ses moyens alors que son niveau d’anglais est vraiment bon.
    Alors voilà ma question: as tu eu un tiers temps pour ton TOIEC? Et si oui, comment l’as tu obtenu. Sinon, peux tu me donner les références des articles que tu as soumis à ton école pour qu’ils acceptent que tu n’es pas les 750 demandés.
    Merci beaucoup, et félicitation à toi pour le courage et la persévérance dont tu as du faire preuve pour arriver là où tu es.
    Corinne

    • Bonjour Corinne,

      Mille mercis pour ton commentaire. Tout d’abord toutes mes félicitations à votre fils pour en être arrivé là malgré son handicape. Je suis de plus en plus écœurée de voir qu’il faut malheureusement avoir des scores élevés au TOEIC pour avoir un diplôme que l’on mérite largement…
      Je le comprends parfaitement lorsqu’il pense que c’est au dessus de ses moyens, car c’est exactement ça ! Vu que c’est un handicape que l’on ne voit pas, souvent les gens extérieures pensent que c’est simplement de la fainéantise ou simplement un manque d’enthousiasme à apprendre la langue, alors que c’est bien faux.

      Je vais essayer de retrouver les articles que j’avais soumis à mon école pour que vous puissiez vous monter un dossier à soumettre à son école.
      J’avais bien bénéficié d’un tiers temps pour la partie QCM malheureusement pour le reste de l’examen c’est impossible mais bon cela m’a bien servi.

      J’invite votre fils à ne pas se décourager, à relancer son école, il est important que vous ayez une lettre de son ancien orthophoniste ainsi que de votre médecin afin d’appuyer votre demande.

      Je reste bien évidement à votre écoute et vous souhaite bien du courage.

      Belle journée à vous,
      Jessica

      • Merci Jessica
        Ce serait vraiment super si tu retrouvais les articles que tu avais soumis à ton école!
        En attendant, je vais recontacter son ancienne orthophoniste…

        Merci encore 🙂

        • Bonjour, Jessica,

          Je suis dans la même situation que toi. Actuellement en école de commerce, on me demande 750 au toeic sauf que je suis dyslexique depuis tout petit. Ma moyenne générale s’élève à 14/20 et j’attends seulement les 390 en toeic..L’anglais est une langue qui me plait que j’adore mais je n’ai pas les moyens pour partir en immersion..La compréhension de l’oral est extrêmement difficile pour moi.

          Peux-tu me contacter pour me transmette les articles et tous les documents nécessaires pour la constitution de ton dossier ?

          Je te remercie d’avance

          • Bonjour Maxime,

            Désolée pour mon retour tardif, j’avais du retard dans la gestion de mes mails.
            Alors dans un premier temps, va chez ton médecin lui demander un certificat comme quoi tu es bien dys. Il le faut impérativement pour que ta demande soit également prise en compte par ton école. Tu peux également retrouver ton orthophoniste de l’époque et lui demander de faire un courrier. Dans ce courrier, elle peut y mettre le nombre d’année que tu as été suivi et surtout qu’il est compliqué pour un dys d’apprendre correctement l’anglais (même si elle ne rentre pas dans les détails).

            Ensuite, tu trouveras des informations interessantes ici => http://www.apedys-reunion.fr/images/outils/anglais_pour_dys.pdf
            Tu peux l’imprimer pour construire ton dossier.
            Tu as aussi ces documents qui peuvent t’aider => http://ww2.ac-poitiers.fr/anglais/spip.php?article176

            Il faut que tu y ailles avec détermination en expliquant à tes chargées de promotions ou directeur d’école, ton soucis et que ce serait dommage d’avoir été jusqu’au master pour le louper à cause de l’anglais. Ton dossier va surement passer en commision mais l’essentiel est qu’ils puissent te valider ton année malgré la note que tu auras au TOEIC.

            J’espère avoir pu t’aider dans tes démarches et te souhaite une belle continuation. Crois en tes rêves, un DYS est autant capable qu’un autre et ne te décourage jamais face à cette administration pas toujours très coopérative.

            Bien à toi,
            Jessica

  4. bonsoir en lisant votre parcours du “combattant” les humiliations que vs avez subies j’ai exactement revu ma propre enfance adolescence sans jouer les martyrs j’en ai aussi bavé sauf que je n’ai pas eu de BAC+5 vs décrivez très bien les DYS. je crois que j’étais encore plus “taré”
    que vous comme on m’appelait vous êtes maman et saurez élever votre enfant j’en suis sûr moi je n’ai pas de gosses vieux célibataire nul en presque tout j’ai été pompier de Paris quand même et puis un jour la lumière avant de crever Grand Prix de Paris auteur vs imaginez l’explosion en moi

  5. Bonjour,
    Mon copain est en licence professionnelle et souhaite l’année pro haine rentré dans une école où pour l’obtention de son diplôme il lui fait un score de 750 au TOEIC. Il complètement désespèré car il est très mauvais en Anglais depuis toujours. Il est effectivement dyslexique depuis qu’il est tou petit et était suivie par un orthophoniste quand il était petit.
    Il a eu une note de 6 en Anglais au BAC et 9 au BTS, mais il trouvais que sa prof ne leur faisait faire pas grand chose cest pour ca qu’il a pût obtenir ce 9.
    ESt il possible qu’il puisse intégrer cette école et ne pas passer me TOEIC ?
    Je vous remercie de l’attention que vous
    portais à ma question.

    Anaïs

    • Bonjour Anaïs,

      Merci beaucoup pour ton message. Tout d’abord, je pense qu’il est tout à fait possible qu’il intègre l’école mais il serait préférable qu’il se renseigne au préalable. Je pense qu’il serait judicieux de prendre rendez-vous avec le directeur des études de l’école en question afin de lui expliquer un peu la situation. Il est important que ton ami ait un certificat médical pour faire preuve de sa bonne foi (certificat valable uniquement s’il est établit par un médecin et non par une orthophoniste). Il est saura davantage sur les conditions d’obtention du diplome et surtout s’il est possible pour lui d’avoir son diplôme. Je pense sincèrement qu’il est beaucoup plus facile d’obtenir un diplome s’il souhaite intégrer une école privée qu’un master en faculté.
      De plus, je pense qu’il ne sera pas exempté de TOEIC mais simplement ils lui accorderont le TOEIC malgré la note qu’il obtiendra lors du passage.

      Bon courage, il ne faut pas qu’il baisse les bras.
      A bientôt,
      Jessica

  6. Bonjour,

    Je suis la maman d’un garçon dyslexique de 22 ans. Nous avons combattus côte à côte notamment au collège où l’incompréhension des professeurs l’a beaucoup marquée. Mais comme toi, il est courageux. Après un bac Pro infographie, il est depuis 4 ans dans une école pour créer des jeux vidéo. Il doit finir l’année prochaine mais pour avoir son diplôme il faut qu’il réussisse le TOEIC.
    Il a beaucoup de difficultés en anglais et il est déjà désespéré d’avance. Je voudrais l’aider à réviser mais je n’ai pas trouvé sur internet de livre ou support audio adapté pour les dyslexiques adaptés à la révision du TOEIC. Aurais tu des livres ou CD ou autre (prof pas trop cher) à me conseiller pour cette révision. En plus, étant en école artistique privée je ne pense pas qu’il puisse avoir le tiers temps.
    Après tant d’années d’efforts je serais désespérée s’il ratait la fin de ses études à cause du TOEIC. Merci d’avance pour ton aide.

    • Bonjour,

      Merci d’avoir pris le temps de m’écrire. Alors malheureusement, je n’ai pas d’ouvrage à vous conseiller hormis ceux disponibles à la FNAC ou chez Gilbert Jeune. Aucuns livres n’existent pour les Dyslexiques car peu de personnes s’en intéressent (je suppose car sinon, on aurait un minimum de choix). Je pense que déjà en s’exerçant un minimum avec les livres classiques, c’est déjà un bon début. Vous n’êtes pas obligé d’en acheter des neufs, je vous conseille de regarder sur LeBonCoin car ceux qui ont déjà leur TOEIC vendent les versions de l’année précédente (vous ferrez déjà un minimum d’économie).
      Je vous conseille de prendre rendez-vous avec le chargé de promotion de l’école, j’étais moi-même en privé et ils ont pu annuler ma note (donc je pense que dans le privée c’est beaucoup plus simple que dans le public). Cependant, je vous conseille d’amener avec vous : un certificat médical de votre médecin attestant de sa dyslexie, une certificat de l’orthophoniste et pourquoi, des documents sur le sujet.

      Je reste à votre écoute et souhaite bon courage à votre fils,
      Jessica

    • Le TOEIC est un examen officiel, donc votre fils peut bénéficier d’un tiers temps supplémentaire. Mon fils dyslexique de 21 ans vient de le passer avec un tiers temps pour la partie ecrite. Je sais aussi qu’il est possible d’obtenir un temps supplémentaire pour la partie orale, mais à ce moment là, il faut passer le TOEIC dans un centre d’examen spécial. Il m’a fallu pour cela présenter la demande officielle fournie par la MDPH. C’est le même papier que nous avions demandé afin qu’il bénéficie d’un tiers temps pour son bac.
      Mais il faut vous en préoccuper assez tôt, car obtenir les papiers est assez long et cela demande de l’organisation au lieu qui organise le TOEIC.
      N’hésitez pas à me demander plus de précisions si vous avez besoin.

  7. Quel soulagement en lisant votre article et vos commentaires. Du coup, moi aussi, je viens vous partagez mon parcours.

    Je suis dyslexique profonde, 15 ans de rééducation ! Mais comme la nature est parfois injuste, j’ai une dyslexie, une dysorthographie et une dyscalculie… Bref, le total package ! Autant vous dire que ce n’était pas gagné. Évidemment, j’ai eu le droit aux réflexions classique des profs qui n’y connaissent rien (Ex:” tu n’auras jamais de diplôme pcq tu ne sais pas faire de division !”), mais ça ne m’a pas empêché de faire un bac L (oui, j’aime souffrir U.u) , d’avoir 33 points d’avance avec le bac de Français ! Et d’avoir par la suite mon bac du premier coup et sans le tiers temps (Oui, oui, mon médecin scolaire a refuser de me remplir le dossier, car je cite “tu as été dyslexique, mais maintenant, tu ne l’es plus !”… Existe-t-il une pilule madame ? Je ne crois pas…). Bref, après ça, j’ai eu le droit à diverse réflexion du genre, tu n’iras jamais en MANAA (FAIT!) Tu ne sera jamais accepter en BTS design graphique (FAIT!) tu n’auras jamais tas L3, car tu as des UE de L2 à rattraper, tu te rends compte avec tas dyslexie ??? (FAIT!) Ha, mais tu postules pour le master pro ? Tu sais, il n’y a que 12 places, en es-tu capable ? As-tu les capacités mentales et morales pour ? Bah, vous savez quoi… Je suis acceptée.

    Tout ça pour dire qu’en tant que dyslexique, ont à tous eu le même blabla, mais qu’au finale, même les dyslexiques sévères, peuvent faire les études qui leur plaisent ! On n’est pas bête, on a même beaucoup plus de facilité dans certaines choses (je l’ai réalisé que très récemment dans mes études sup). Personnellement, j’ai une très bonne observation, et une réflexion et analyse pointue ! Alors, oui, peut-être que je fais beaucoup plus de fautes en dissertation que les autres ! Mais croyez le ou pas, un profs valorisera toujours plus une copie avec un plan et une analyse ingénieuse, qu’une copie sans faute sans réflexion et sans relief.

    J’ai envie de dire à toutes ces personnes qui m’ont dénigré, que faire des fautes ça se corrige, ça se rééduque (la bêtise humaine non). Beaucoup de personnalités ont été, sont dyslexique (George Sand, Albert Einstein, Keanu Reeves) et ils ont plutôt bien réussi leur vie, avec une méthode d’apprentissage adapté !

    Je trouve ça déplorable qu’au 21éme siècle, des médecins (scolaire ou pas) des professeur (qui devraient se sentir concerner par le sujet) etc… Dénigrent et ignorent encore la dyslexie. C’est inadmissible, ce sont eux que l’on devrait railler et montrer du doigt dans les salles de cours !

    FIN

    • C’est marrant comment tous les dyslexiques vivent la même chose. Mépris de la part de certains professeurs qui pensent que l’on ne fait rien et que l’on devrait encore faire plus d’effort. Mais ils ne savent pas que l’on passe des heures à faire nos devoirs et surtout à réviser les contrôles pour avoir des notes moyennes. Ils savent pas que les consignes ne sont pas spécialement claires et que l’on met du temps à comprendre l’exercice demandé. Heureusement que certains sont là pour nous remonter le moral car sinon c’est l’échec assuré.
      J’ai longtemps eu honte d’avouer que je suis dyslexique surtout dans un travail comme le mien où je ne dois faire 0 faute d’orthographe mais je suis si fière de prouver que l’on peut y arriver avec de la dertermination.
      La France a quand même un train de retard par rapport à d’autres pays comme l’Angleterre. Chez eux, les entreprises aiment bien prendre des dys car ce sont des personnes capables de s’adapter et qui n’ont pas peur de la charge de travail. Un dys, sait qu’il doit se remettre en question constamment pour avancer…. Mais la France elle, ne laisse pas spécialement la chance à tout le monde.

      Bizarrement, je trouve que de nombreux enfants sont diagnostiqués dys mais je pense surtout que les instituteurs ne prennent plus le temps d’aller à la vitesse des enfants. Il est plus facile de dire à un parent, je pense que votre enfant est dys et de l’envoyer chez l’orthophoniste, que de passer du temps à l’aider face à ses petits soucis qui n’étaient que passagers. Bref, l’école d’aujourd’hui me fait peur. Ils tirent les enfants vers le bas et ne prennent plus leur travail autant au serieux que pouvait l’être les instituteurs de nos parents.

      Merci beaucoup pour ton témoignage. Les DYS peuvent y arriver dans la vie !

  8. bonjour je m appelle capucine Clemnt je suis une dyslexique (dailleur désolée pour l’orthographe de mot )moi les proffesseur comprenne bien que je suis dyslexique en même temps je suis dans une école spécialiser avec 4 à 6 éleve dans chaque classe 6ème,5 ème…vous les adulte vous voyais que les professeur mais vous ne savais pas ce que c’est d’élève etre élève on a pas que le regard des proffesseur on a aussi le regard des autre élève le regard méchant .L’année dernièreje me suis fait harceler a cause de sa les ado sont d’une méchanceter mais les adulte ne le voit pas il ne faut pas sombret il faut se trouver une passion et remonter la pente c’est pas parsequ’on est dyslexique que nos rêve ne doivent pas devenir réalité on a juste qu’elle que chose qui dérange mais si on a envie d’y réussi on peut les autre sont juste des obstacle il faut les surmonter et il faut parler communiquer si vous voulez parler conacter moi par email:capuclem0730@gmail.com

    • Bonsoir Capucine,

      Désolée de ma réponse tardive. Je te comprends parfaitement, les adultes dyslexiques sont également passés par la phase “collège” et je peux te dire que tout n’était pas rose pour moi non plus. J’ai reussi à me faire des amis, certes peu durant cette période. Mais j’avais également une passion… Il ne faut pas croire que tous les adultes ne nous comprennent pas. Il faut réussir à décrire aux adultes les problèmes que tu rencontres : par exemple pour ma part les consignes n’étaient jamais assez claire, il me fallait plus de détails. Prends le temps de te connaître. Le dyslexie n’est pas une tare, ni une fin en soi. Bats toi, tu as cette capacité à pouvoir t’adapter et surement cette bonne humeur que n’ont pas les autres. Tu as cette petite différence qui est ta force. Courage… tu verras que les années colléges sont pas si simples mais les années lycées sont tellement mieux. Vis ta vie à fond, et ne renonces jamais !

  9. bonjour je m appelle capucine Clemnt je suis une dyslexique (dailleur désolée pour l’orthographe de mot )moi les proffesseur comprenne bien que je suis dyslexique en même temps je suis dans une école spécialiser avec 4 à 6 éleve dans chaque classe 6ème,5 ème…vous les adulte vous voyais que les professeur mais vous ne savais pas ce que c’est d’élève etre élève on a pas que le regard des proffesseur on a aussi le regard des autre élève le regard méchant .L’année dernièreje me suis fait harceler a cause de sa les ado sont d’une méchanceter mais les adulte ne le voit pas il ne faut pas sombret il faut se trouver une passion et remonter la pente c’est pas parsequ’on est dyslexique que nos rêve ne doivent pas devenir réalité on a juste qu’elle que chose qui dérange mais si on a envie d’y réussi on peut les autre sont juste des obstacle il faut les surmonter et il faut parler communiquer si vous voulez parler conacter moi par email:capuclem0730@gmail.com

  10. Bonjour,

    Je suis actuellement en école d’ingénieur et j’ n’ai plus qu’un mois et demi pour validé mon diplôme sinon mes 3 ans d’étude aurons servis a rien ….
    Il me faut obtenir le TOEIC à un score 785 je suis actuellement a 765 après de nombreuse heures de travail et d’acharnement.
    En effet je suis dyslexie et dysorthographique et ETS global de me demande un certificat pour validée la demande de tiers temps. Sais tu si un certificat du médecin traitant suffit ? sachant qu’il ont déjà refuser le certificat de mon orthophoniste.
    J’ai également comme toi montée un dossier pour faire une demande a l’école afin de validé mon diplôme mais il me réponde que tant que je ne l’ai pas passer avec le tiers temps, aucune décision ne sera prise.
    Peux tu m’aidez ou me renseigner par rapport au document nécessaire ?
    Cordialement,
    Matthieu

    • Bonjour Matthieu,

      Alors tu es bien courageux et surtout tu es proche de ton but. Normalement, un certificat médical fera l’affaire pour le tiers temps. Comme ils te LE disent, il faut d’abord passer l’examen pour ensuite voir la note que tu auras. Si par exemple tu n’obtiens pas la note nécessaire ton dossier passera en commission. C’est lors de cette commission qu’ils statueront sur ton diplôme. Essaies de constituer un dossier, expliquant dans un premier temps la dyslexie et dans un second temps, les difficultés pour apprendre l’anglais afin qu’ils aient un soutient.
      Allez courage et n’hésite pas à me tenir au courant.
      Jessica

    • Bonjour Mathieu
      L’obtention du tiers temps n’est pas une chose facile. Pour que mon fils obtienne le sien, on a du fournir un gros dossier, avec le plus de bilans et d’éléments possibles: lettres et bilans très détaillés de l’orthophoniste, de la psychomotricienne, du médecin, et même un test de QI avec interprétation détaillée, insistant à chaque fois sur les difficultés rencontrées à cause de la dyslexie et de la dysorthographie. On avait aussi écrit une lettre en temps que parents, expliquant toutes les difficultés engendrées par les problèmes de notre fils. Notre fils aussi avait expliqué par écrit ses difficultés. On a aussi fourni des copies de devoirs écrits fait en classe, bourrés de fautes et non terminés faute de temps.
      C’est avec un maximum de documents en main que le médecin référent de la MDPH va pouvoir statuer sur l’obtention de ton tiers temps.
      Si tu n’obtiens pas ton tiers temps cette année faute de temps pour monter un dossier solide et que ton TOEIC est insuffisant , il faudra comme le dis Jessica, que tu ailles plaider toi même ta cause lorsque ton dossier passera en commission dans ton école.
      Je te félicite d’être arriver à faire ces belles études malgré ton handicap, et surtout continu à te battre jusqu’à avoir ce que tu veux.
      Corinne

Newer comments ▸

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.