Chacun est libre de ses choix.

Allaitement vs biberon - Une fille 3point0

L’allaitement est depuis quelques années, un sujet sensible. Il y a celles qui souhaitent allaiter et les autres. Oui vous savez celles qui ne souhaitent pas donner les seins et qui sont mal vu par nombre de personnes, car vous comprennez elles ne donnent pas le meilleur à leur bébé… Grhhhh, j’ai juste envie d’exploser quand j’entends encore ces phrases, d’où une mère qui ne souhaite pas allaiter et une mauvaise mère, c’est vraiment puéril et nul de penser encore ça au 21ème siècle.

Je le clame haut et fort, je n’ai pas allaiter LittleR et n’ai même pas fait la tété de bienvenue car pour moi l’allaitement ne me tenait pas à coeur. Et sincèrement, je ne me sens pas mauvaise mère pour autant. Bien au contraire.

L’allaitement est un acte que chaque femme doit sentir, ce n’est pas un geste anodin, il est donc important d’être à l’aise avec le sujet et le geste. Inutile de donner le sein, si vous ne vous en sentez pas capable, votre bébé le sentira, les repas deviendront une lutte continuelle et vous serez malheureux tous les deux.

Je respect sincèrement les femmes qui se sentent capable de donner le sein et qui prennent plaisir à nourrir leur bébé de cette manière, car c’est vraiment une geste impossible à réaliser pour ma part.

Allaitement : pourquoi j’ai choisi de ne pas allaiter mon fils :

  • Le geste => je ne me vois absolument pas sortir mon sein pour nourrir mon bébé. Je sais que cela est “naturel” mais pour moi ça ne l’est pas du tout. Peut-être parce que dans ma famille, personne ne l’a fait.
  • Envie que MisterJ soit impliqué => et oui, difficile pour un père de s’impliquer à 100% s’il ne peut pas nourrir son enfant. Cela permet aussi qu’il se lève la nuit car oui, on est fatiguée et on a besoin de se reposer.
  • Pas envie que mon enfant me voit comme un biberon géant => quand vous donner le sein, votre enfant vous voit les premiers mois comme un biberon ambulant. Vous n’êtes plus une maman, mais un garde manger !
  • Pas envie d’être frustrée si je n’avais pas assez de lait. Et oui, combien de femmes souhaitaient allaiter mais elles n’a avaient pas assez de lait pour le faire. Je trouve cela encore plus frustrant.
  • On ne sait pas combien boit bébé => et oui avec les biberons il est plus facile de savoir combien boit bébé à chaque repas. Je ne sais pas pourquoi, mais les ml sont devenue quelque chose qui m’angoisse, à chaque biberon je regarde combien de ml a bu Raffaël. Et si part malheur il ne finit pas son biberon, je me dis que quelque chose ne va. Les psychoses des jeunes maman !

Si à la maternité vous tombez sur des pro-allaitement, n’hésitez pas à imposer votre choix. Personne ne doit choisir à votre place et surtout pas des puericultrices (qui pour certaines n’ont jamais eu d’enfants). C’est vous la mère et vous seule savez ce qui est le mieux pour vous et votre bébé.

Et pour toutes celles qui hésitent encore, voici une phrase que ma mère me répète souvent ” tout ce que tu ferras pour ton enfant sera bien car ce sera fait avec amour”, alors pas de prise de tête et faites CE QUE VOUS VOULEZ !

Et vous à la maison, c’est allaitement ou biberon ?

4 Comments on [Mummy] L’allaitement : sujet de discorde !

  1. Tu as bien raison, chaque maman doit faire comme elle le ressent !

    Maman d’une petite fille d’1 mois et demi, j’ai allaité 3 semaines puis j’ai eu une terrible infection à un sein dû à un engorgement. 4 jours d’hôpital et antibio en intra-veineuse… J’étais tout proche de l’abcès… Un cas assez rare tout de même. Sur le moment je l’ai vécu comme un échec… Puis j’ai vu le bon côté des biberons (moins de fatigue, papa impliqué, le fait de pouvoir s’habiller comme on le veut…). Mais il faut savoir que le corps médical n’a pas compris pourquoi je n’ai pas continué après les antibios ! Franchement j’ai tellement souffert et ma puce prenait très bien le biberon donc je ne me voyais pas reprendre l’allaitement après ma semaine d’antibio. C’était mon envie, mon choix et j’ai tenu malgré certaines critiques. Seule une sage-femme et mon médecin traitant ont été très compréhensifs et ça m’a fait du bien.
    Donc n’oubliez pas les mamans que vous devez faire comme vous le sentez ! C’est votre corps, votre bébé, faites comme vous voulez. 🙂

  2. Je ne suis pas encore maman mais le
    Jour ou je le saurai je me retrouve totalement dans ton discours ! Je ne me vois absolument pas allaiter un jour mon enfant et je ne supporterais pas qu’on me force a le faire !

  3. Quel bel article !!! Je suis encore une fois de ton avis. Je ne me suis jamais imaginé allaiter ça m’a toujours mis mal à l’aise de voir ça et pour moi rien de naturel comme tu dis. D’autant que quand les biberons sont apparus toutes les mères de famille se sont rué dessus. Hors maintenant la mode du retour à la nature, bio,vegan etc fait grimpé les statistiques en faveur des mamans qui allaitent. Encore une fois tout à leur honneur mais si on ne juge pas ces femmes, qu’on ne nous juge pas non plus. J’ai travaillé en mater et la pression mise aux mamans biberons m’avait choqué… Bref je n allaiterais pas et j’en suis fière lol. Bisou a ton petit bout de choux

    • Tu n’as pas tord, c’est une mode et comme toutes les modes, ça va ça vient. Donc dans quelles années on reviendra aux biberons… C’est vrai qu’il existe une vrai pression en maternité, pour ma part je ne l’ai vraiment pas senti. Les sages-femme que j’avais étaient vraiment adorables et m’ont directement donné le biberon. Alors que certaines amies, qui ont accouché dans le même hopital ont vraiment senti cette pression et étaient un peu perdu. C’est vraiment du n’importe quoi, chacun est libre de ses choix et personne doit nous les imposer.
      Bis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.