Enceinte & incomprise : telle est ma situation pour cette seconde grossesse.

Enceinte & incomprise

Difficile d’être comprise et soutenue pour cette seconde grossesse par le corps médical.

Enceinte & incomprise : 2 mots qui ne vont pas ensemble !

Nous sommes en 2018/2019, j’avoue n’avoir jamais pensé une seule seconde que j’aurai été si incomprise pour cette seconde grossesse. Dès le début de cette grossesse, j’ai l’impression d’être du bétail par le corps médical.

Etre enceinte n’est effectivement pas une maladie mais cette seconde grossesse est vraiment difficile. Pas simple de devoir gérer : une maison, un 4 ans, son boulot et la création d’une petite merveille. Le corps a lui aussi changé : après l’accumulation de 3 ans de nuits pourries, oui mon corps n’est pas au top de sa forme pour créer un petit être qui a besoin de toute mon énergie.

Ce corps médical en qui je fais confiance et qui ne m’écoute pas. Dès les premières semaines de grossesse, j’ai eu comme 80% des femmes des nausées et une extrême fatigue. Ces 2 coquines ont décidé que mon corps devait être bien chaud car ne m’ont jamais quittées; A 7 mois de grossesse, elles m’accompagnent toujours dans ma vie quotidienne.

J’ai eu beau expliqué à mon gygy que je ne tenais plus qu’il fallait faire quelque chose. Sa réponse était sans appel : madame vous êtes simplement enceinte.

Arrivée du 4éme mois et des joies des douleurs atroces ligamentaires ; toujours la même réponse à mes nombreuses questions “Madame, vous êtes enceinte”. Sa solution : doliprane + spasfon = à croire que c’est une potion magique qui soigne tous les maux.

Quand le corps n’en peu plus !

Je crois que mon 5ème mois a été difficile est compliqué avec l’échographie T2. Ce gentil médecin ne m’a pas écouté une seule et unique seconde. Je commençais à avoir des contractions et de grosses douleurs au ventre, avec cette impression que Mademoiselle avait déjà trouvé la sortie. Et là, il n’a même pas pris la peine de regarder mon col. Je me suis simplement entendu dire que mon placenta était bien bas donc à surveiller et que ce n’était pas possible qu’à mon terme d’avoir des contractions. J’étais donc à 5 mois de grossesse avec un placenta préavia + fatigue + douleur + nausées  et il n’a rien fait pour moi. RIEN, il n’a même pas pris le temps de m’expliquer ce qu’était un placenta bas engagé et les risques. Il n’a pas pris 5 min pour me dire que cela pouvait très bien rentrer dans l’ordre les mois suivants, il n’a pas pris 5 minutes pour rassurer mon cœur et mon corps.

Le 6ème mois n’a pas été des plus glorieux car j’ai toujours cette impression désagréable de sentir cette princesse s’engager de plus en plus. Une princesse qui bouge et me donne des milliers de coups dans les côtés. Une poupée qui a trouvé que mon diaphragme était un bon trampoline au point d’aller aux urgences tellement je n’arrivais plus à reprendre ma respiration.

Enceinte & incomprise : mon coup de gueule

J’ai envie de pousser un GROS COUP DE GUEULE car fabriquer la vie n’est pas simple. Je suis d’accord que certaines grossesses se passent 1000 fois mieux que d’autres . Je suis certaines aussi que des milliers de femmes abusent des arrêts maladies simplement parce qu’elles sont enceintes. Mais chers médecins, quand vous voyez une femme qui est épuisée, pour qui marchait devient un supplice alors qu’elle est sportive à la base, pour qui la grossesse en devient même un léger enfer tellement elle est au bout du bout…. prenez le temps de la comprendre, prenez le temps de lui donner simplement 1 semaine d’arrêt pour qu’elle puisse reprendre des forces. Prenez le temps de lire un peu sur son visage la détresse lorsqu’elle vous dit tous ses maux et ne les banalisaient pas…

Donc oui, pour cette grossesse, j’ai l’impression que le corps médical ne fait plus son travail. J’ai l’impression que ce corps médical à peur de donner 1 semaine d’arrêt, un corps médical en à marre des femmes enceintes.

Et vous comment avez-vous vécu vos grossesses ? Mon conseil si vous êtes enceinte et incomprise : changer de médecin, aller voir d’autres praticiens. Une maman a des intuitions et j’avoue que j’aurai dû écouter les miennes.

( à l’heure où cet article sera publié, je suis hospitalisée pour un pré-éclampsie sévère…. Donc je n’étais pas folle).

Pour toutes les mamans qui cherchent des bons plans pour économiser toutes l’année sur les achats bébés, rendez-vous sur bébéboutik :

Bebeboutik

16 Comments on Enceinte & incomprise !

  1. Coucou Jessica, mais quel horrible gynéco…tu as été bien patiente de le supporter moi je crois que j’aurais changé direct ! ou que je serais allée voir mon généraliste, en général il est assez simple d’avoir un arrêt de travail, encore plus pendant la grossesse, ils ne veulent pas prendre de risques. J’espère en tout cas que la pré-éclampsie est sous contrôle…Je t’envoie plein d’ondes positives. Courage !

    • Ben j’ai été bête de ne pas avoir changé… je m’en veux un peu mais bon on ne peut pas revenir en arrière maintenant. Il faut que j’avance et que l’on gagne des jours bien au chaud ma princesse et moi-même.
      Franchement, pour les arrets, je peux t’assurer qu’il ne m’en a pas proposé un en 6 mois de grossesse horrible simplement parce que mon col était bien fermé… mais sans s’apercevoir que ma princesse ne grossissait pas assez.
      Heureusement, actuellement je suis suivie comme du lait sur le feu…

      Merci pour ton message 🙂

  2. c’est pour ça que parfois cette phrase « la grossesse n’est pas une maladie » me gave. Certes ça ne l’est pas mais PARFOIS ça l’est presque ! genre quand je faisais 3h de trajet par jour pendant ma grossesse c’était franchement aussi difficile que si j’avais été maladie…

    • Bonsoir, effectivement ce n’est pas une maladie mais ça peut vite en devenir une. Il faut que les médecins prennent moins à la légère les maux des femmes. Je sais pas, il est pas simple pour la sécu de voir les arrêts maladies de chaque femme ? Ils pourraient ainsi voir celles qui ont l’habitude de s’arreter pour un oui ou un non et les autres…. Bref, pas simple d’être une femme !

  3. Ben moi quand j’étais enceinte et que je me plaignais (j’ai eu nausées et insomnies du début à la fin), on croyait d’office que c’était dans ma tête (j’avais eu une dépression quelques années auparavant) alors que j’allais parfaitement bien de ce côté-là. Mais de toute façon, le corps médical et moi, y’a longtemps qu’on n’est plus potes…

    • Pas simple ce corps médical…. J’ai l’impression qu’ils sont tellement sous l’eau qu’ils en oublient l’essentiel : écouter leurs patients !

  4. Vraisemblablement votre médecin n’a pas une once d’empathie et en plus de ça il n’a pas pris en compte les signaux d’alerte qui montraient les complications de votre grossesse ! Vous avez été courageuse de continuer à le voir (j’imagine que vu la pénurie de gynécos vous n’avez pas eu trop le choix… ) En tout cas, il semble avoir tout l’air d’un gros c*.
    Dans mon cas je considère que mon médecin a sauvé ma grossesse. J’ai été arrêtée à 5 sg jusqu’à mon accouchement car j’attendais des jumeaux . Précédemment il m’avait suivi pour de ma première grossesse lors de laquelle j’ai perdu mon bébé à 22sg après une rupture de la poche des eaux. Du coup je considère qu’il a mis toutes les chances de mon côté pour que la suivante aboutisse avec des bébés en bonne santé. Autant vous dire que je lui suis infiniment reconnaissante car il s’est montré humain et n’a pas considéré que ce qui s’était passé avant était anodin. Et grâce à lui je suis maman de deux amours de 9 mois…
    C’est pourquoi vous souhaite d’être bien mieux entourée, par un personnel médical bienveillant lors de cette fin de grossesse difficile. Bon courage à vous pour les dernières semaines…!

    • Bonjour Lila,

      Merci beaucoup pour ton message et ton vécu. Oui, j’ai cru en lui car je me disais que c’était peut-être moi qui m’écoutais un peu trop…. même si je sentais qu’il y avait quelque chose. Heureusement pour moi, une belle étoile m’a invité à faire mes analyses de sang et j’ai pu être prise en charge rapidement.
      Je suis quand même soulagé de voir qu’il existe quand même des médecins comme le vôtre et qu’il vous a permis de connaître le bonheur d’être maman.

      Merci et belle soirée,
      Jessica

  5. Ta pré-éclampsie a montré que ce médecin n’a pas fait son travail, à savoir mettre en oeuvre le principe de précaution. Il faut absolument en changer par la suite. J’espère pour toi que tout ira bien!

    • C’est exactement ça…. Dès maintenant, je suis prise en charge dans un hopital de niveau 3 et je compte bien NE JAMAIS aller le revoir.

  6. Mon dieu mais c’est horrible cette prise en charge !! Bien sur qu’on peut avoir des contractions à 4 mois ! J’en ai eu pour mes 3 grossesses. Du coup je suis arrêtée et au repos (j’ai 3h15 de trajet maison-boulot et déjà 3 enfants). Une grossesse ce n’est certes pas une maladie mais ça demande un suivi sérieux.

    Et puis le truc autour de l’utérus, avec deux pieds et deux jambes, on s’en fiche hein ..

    Il y’a tellement de progrès encore à faire aujourd’hui.

    • Je suis tout à fait en accord avec toi…. Il y a encore tellement de progrès à faire dans ce domaine : un meilleur accompagnement, des médecins + à l’écoute de leurs patientes, des lieux où l’on puisse échanger avec des professionnels… Bref, maintenant je suis prise en charge mais je reste persuadée que si on m’avait écouté, la maladie ne serait pas aussi forte.

      Belle journée,
      Jessica

  7. C’est rude tout ça ! Je suis complètement HS depuis le début de ma grossesse mais j’ai la chance d’avoir rencontré des super soignants
    Je ne comprends pas les réponses absurdes de ton gyneco, enfin si on peut parler de réponse!

    • Bonjour Adeline, c’est très bien que tu sois suivi 🙂
      Effectivement, si on peut parler de réponse mais bon maintenant, je prends mon mal en patience et voit quand est-ce que ma poupette naitra 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.