Maman travaille = 2 mots qui change la vie !

MAMAN TRAVAILLE

Et oui, il fallait bien qu’un jour je retrouve un emploi. Vous avez pu suivre mes péripéties et savez très bien que j’ai un peu galéré à trouver un emploi dans mon domaine sans pour autant aller sur Paris. Vous la voyez la maman chiante qui veut passer le plus de temps possible avec son Loulou.

Après une centaine de CV envoyé, une dizaine d’entretiens passés et 9 refus, on m’offrait ENFIN un emploi de Community-manager près de chez moi. Et voici comment chacun a géré le phénomène de maman travaille :

Du côté bébé : il me boude, me fait la tête et me teste comme pas possible. Je crois que je ne l’ai pas assez préparé à ce que je reprenne le chemin du travail. Pourtant, je crois lui avoir dit plusieurs fois que je reprenais prochainement le travail mais peut-être que je ne me suis assez posée pour lui expliquer clairement les choses. Pour me faire sentir qu’il n’est pas content, par exemple lorsque je vais le chercher chez ses grands-mères, il hurle et ne veut pas partir, je suis donc obligé de me fâcher alors que j’en ai pas envie. Il ne jure que par son père (qui était en arrêt maladie pendant 3 mois, donc tout le temps à la maison), il ne veut pas que je lui fasse de câlins avant qu’il aille se coucher (c’est papa), il ne veut pas me dire bonjour quand je rentre (il se jette dans les bras de son père), il ne veut pas de bisous, bref il ne veut pas de moi (sauf quand papa gronde). LittleR et son sommeil, ça a toujours été les montagnes russes à l’envers, c’est-à-dire qu’on descend mais qu’on ne voit jamais la fin. Et le pire, c’est que maintenant, il ne veut plus DORMIR dans son lit. On revient au point de départ….. Maintenant, il se met à vomir lorsqu’il est en colère et qu’il doit se coucher. La vrai loose ! Si vous avez des solutions là-dessus, je suis preneuse.

Du côté de maman : j’ai la chance d’avoir trouvé un emploi qui se trouve près de chez moi (je ne rigole pas, je suis à 12 min en voiture de l’entreprise). Les horaires sont méga cool je fais du 8h-17h et le vendredi je finis à 16h. Et je fais un job que j’aime…. A la maison maman travaille donne que je fais plus attention à moi. J’ai repris une hygiène de vie plus saine, je fais plus attention à moi, je me suis remise au sport. Bref, je suis redevenue une femme avant d’être maman…. Mais maman travaille donne aussi son lot de culpabilité ! Oui je culpabilise de rentrer le soir et de ne pas avoir profité assez de mon Loulou. Je culpabilise car profiter de lui signifie également faire les courses avec lui, lui imposer des trucs chiants pour que l’on puisse passer un maximum de temps ensemble. Je culpabilise d’essayer d’aller courir 3 fois par semaine car je rentre facilement à 18h30-19h dans ces cas là, et que je dois faire à manger, m’occuper de la maison. Je culpabilise d’essayer de passer du temps bénéfique avec lui (j’essaie de faire un maximum d’activité avec lui). Bref, j’essaie de gérer dans tous les sens cette vie qui est désormais la mienne.

Bref vous l’aurez compris, je suis dans le cas de dizaines de milliers de maman qui travaillent et qui culpabilisent de ne pas voir assez leurs enfants. Je suis cette maman qui a cherché du travail pendant longtemps et qui culpabilise maintenant de devoir laisser son baby. Bref, je suis une mère quoi !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.