Troubles de l’oralité  = bilan des 6 mois d’accompagnement avec une orthophoniste.

Troubles de l'oralité : bilan

Nous avons trouvé et maintenant, nous l’accompagnons pour qu’il grandisse à son rythme et s’épanouisse.

Doucement mais surement

Petit point sur les troubles de l’oralité de Raffaël à 3 ans et demi : l’alimentation est toujours un sujet assez tabou. Il ne mange que le midi  ET le soir, impossible de lui faire avaler un repas autre que son bib de lait.

Son alimentation réside essentiellement dans :

  • des pâtes lettres de l’alphabet
  • du jambon/blanc de dinde
  • yaourt à boire
  • paint : baguette et de mie
  • Nutella

Il ne veut plus manger de purée mais il a voulu gouter…. du boudin ! Il a pris une petite cuillère, à gouté mais n’a pas aimé. Nous étions tellement fiers de lui. Les progrès, sont minimes mais il est important de le féliciter lorsqu’il essaie de manger quelque chose de nouveau.

Les troubles alimentaires sont les plus importants et les plus présents au quotidien. On lâche prise, on s’énerve, on réfléchit, on innove mais les résultats sont peu visibles. Puis on lâche l’affaire et on essaie simplement de faire « l’air de rien »… On vit simplement comme s’il n’avait rien. Rien qui laisse penser qu’il y a quelque chose. Mon bébé est simplement un petit oiseau.

Niveau langage : je dois avouer qu’il m’a surprise. Lui qui ne parlait pas très bien il y a 6 mois, c’est métamorphosé et est même devenue une véritable pipelette. Son niveau s’est beaucoup améliorer, désormais nous trouvons qu’il parle très bien même si des progrès sont encore à faire. Il est capable de se faire comprendre par des personnes extérieures à la famille.

Niveau « jouet avec sa bouche » : il arrive de plus en plus à mettre des choses dans sa bouche. Nous le retrouvons désormais avec des jouets dans la bouches et ne semble pas plus « dégouté » que cela. Il ne montre pas de haut de coeur. Il met ses doigts dans la bouche mais pour le moment, impossible pour nous de lui faire les massages demandés par l’orthphoniste. Même en jouant, il ne veut pas qu’on lui masse les gensives.

6 mois d’accompagnement à raison d’un 30 min d’orthophoniste par semaine = nous avons vraiment une bonne orthophoniste qui sait comprendre et accompagner Raffaël vers de beaux progrès. C’est une personne douce, chaleureuse et d’un calme olympien…. Nous sommes tous heureux d’avoir trouvé une véritable pépite.

Bref, mon petit garçon grandit, certains troubles commencent à montrer des signes de faiblesses mais d’autres sont beaucoup plus difficiles. Mais heureusement, les progrès se font bien ressentir pour notre plus grand bonheur.

 

 

◂ Older comments

21 Comments on Troubles de l’oralité : bilan des 6 mois

  1. Je vous souhaite de pouvoir encore voir votre fils progresser dans tous les domaines.
    Je garde de temps en temps un petit qui est suivi par un orthophoniste par rapport à ses troubles de langage et j’essaie de faire très attention pour ne pas le braquer ou autre. Par exemple cette semaine il me disait « baleine » pour me demander des madeleines.
    Belle journée
    Elsa

    • Merci beaucoup pour ton message 🙂 Il progresse effectivement très très doucement dans certains domaines mais à pas de géants pour d’autre domaine.
      Effectivement, c’est difficile de ne pas braquer un enfant, Raffaël écorche très souvent des mots et nous le reprenons. Et à force, ça rentre 🙂 J’espère que le loulou que tu gardes va vite faire des progrets.

◂ Older comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *